du 26 au 28 octobre 2012

Serge Pey et Chiara Mulas à la Fête du livre de Forcalquier (04)

Nous invitons avec l’association Rentrée nouvelles, à l’occasion de la fête du livre dédiée la « La Lettre et autres caractères », Serge Pey, Chiara Mulas et Fabrice Caravaca éditeur du dernier ouvrage de Serge Pey, Chants électro-néolitiques pour Chiara Mulas paru aux éditions du Dernier Télégramme...

Vernissage de l’exposition de Serge Pey "Bâtons d’écriture" (qui sera visible du 20 au 28 octobre), le samedi 27 octobre à partir de 18 h 30 chez Vins-Éliès

Performance de Serge Pey et Chiara Mulas, le dimanche 28 octobre à 11 h 30 place du Bourguet

Le programme complet de la Fête du livre de Forcalquier 2012...

Présentation

Serge Pey est un poète qui a brisé les frontières de la poésie contemporaine. En écrivant sur des bâtons,
il y a maintenant plus de trente ans, il a inauguré une
plastique et une manière de la poésie singulière.

Un bâton est le support sur lequel il écrit ses poèmes, car tout poème est une marche intérieure de l’être et aussi une relation entre la vie et le langage.
Un bâton est une métaphore de la définition du poème.
Serge Pey a voulu manifester, à travers le sens de la marche, que tout poème est un déplacement entre la vie et le langage. Le support des poèmes, ses fagots, ses écritures-bâtons se sont peu à peu autonomisés, jusqu’à quitter parfois le récital et l’oralité pour figurer dans des expositions d’art contemporain( Maison rouge, galerie Lara Vincy, Centre d’art contemporain des Abattoirs de Toulouse, musée de la préhistoire de Tarascon…).

Les bâtons de Serge Pey inventent une nouvelle page d’écriture hors du livre. Tout espace devient ainsi pour lui, un nouveau livre, étendant par là, le champ des possibles de l’invention de l’écriture, non comme
communication mais en tant qu’appropriation du réel.

Artiste de l’efficacité symbolique, Serge Pey,
fabrique des alignements et des pièges à infini.
Son art magique, engagé et partisan couvre un espace qui s’étend de la préhistoire aux luttes de libération,
de la poésie amoureuse à la méditation métaphysique.
Ses installations, lieu dans lequel il déploie ses poèmes d’action et ses performances, vivent et meurent en inventant de nouvelles naissances. Artiste de la vision,
il étend le champ de la poésie au quotidien, jusqu’à
créer un légendaire personnel, incarné autour des objets
et des dessins qui transfigurent l’espace qu’ils cassent
et qu’ils ouvrent.